Chroniques J'ai lu

J’ai lu #18 – Cavité, David Moquet

cavité

Cavité, David Moquet

Été 2019. Alors que la canicule s’abat sur Paris, Thomas, quarante-cinq ans, étouffe. Accablé par le drame qui le ronge, il vit depuis l’âge de dix ans avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Quand sa femme Caroline le quitte, emportant leur fille Emma avec elle, tout bascule. Cette fois-ci, il n’y a plus d’échappatoire : s’il veut sortir du gouffre qui le retient prisonnier, Thomas va devoir se replonger dans les événements de son passé et se confronter à nouveau à la douleur. À un moment ou à un autre, il faut savoir affronter ses démons.


cavitéCavité, c’est un roman dont je ne savais pas grand-chose lorsque je l’ai reçu. Le résumé n’en dit pas tant que ça et la couverture et le titre, au départ, me laissaient penser que je lirai quelque chose d’un peu horrifique. C’est le résumé qui m’a fait comprendre que ce ne serait sûrement pas le cas. Je n’étais pas sceptique, mais j’avais des doutes car, bien que j’aime plonger dans des romans sans trop savoir de quoi ils parlent, ne pas en comprendre le gendre m’apparaissait comme plus compliqué.

Pour vous répondre, avec Cavité, on est plutôt dans une tranche de vie. Thomas vient de se faire quitter par sa femme, partie avec leur fille et cet évènement va l’obliger à se confronter à son passé, ses souvenirs, s’il veut sauver son présent et son futur.

Et j’ai beaucoup aimé. J’ai été assez surpris par ce que j’ai découvert, du coup, mais dans le bon sens. C’était agréable à lire, l’écriture de l’auteur étant simple et fluide. Je m’attendais à une écriture plus complexe, compliquée, au vu du genre du roman mais ce n’est pas le cas et ça suffit amplement.

Le personnage principal, loin d’être ennuyeux, est attachant. On découvre sa vie petit à petit et on tente de comprendre au fur et à mesure qu’on avance où il nous emmène. J’ai trouve qu’il y avait des petites longueurs dans le texte par moments, mais ce n’est pas tellement un problème. Le roman est court et il n’y en a pas beaucoup. J’ai beaucoup aimé le découvrir, lui et sa famille, lui et son passé, petit à petit.

Ce n’est pas un livre forcément joyeux, c’est assez sombre tout du long et parfois un peu dur mais j’ai trouvé que c’était assez bien traité de façon général. On ne tombe pas dans quelque chose qui soit tellement sombre que ça en devient pathétique ou incohérent. Au contraire. Même si la vie du personnage n’est pas la plus joyeuse au monde et qu’on le suit dans ses sombres pensées, il y a cette toute petite dose d’espoir ; l’espoir que sa femme et sa fille reviendront et j’ai trouvé ça assez touchant.

Je vous recommande vivement ce très court roman si les histoires de passé, de famille et de secret vous intéressent.


Liens et informations utiles : 

Acheter le roman sur amazon. Si vous lu et aimé ce roman, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur amazon ou les plateformes communautaires afin de le soutenir.


Pour lire d’autres chroniques :

sous le même ciel prête-moi ton rêve La guerre des oubliés

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *