Chronique - Love Inside, de Mélanie de Coster
Chroniques J'ai lu

J’ai lu #2 : Love Inside, Mélanie de Coster

Love Inside, de Mélanie de Coster

Enfin ! C’est la première rencontre entre Mia et Senneth. Après des mois d’échanges sur les réseaux sociaux, ils vont passer une soirée ensemble.

Et même plus, avec ou sans affinités.
Le matin qui suit leur rendez-vous, une épidémie mondiale les enferme dans l’appartement de Senneth pour une durée indéterminée.

Une cohabitation forcée constitue-t-elle un bon moyen pour débuter une relation ? Mia et Senneth ont quelques semaines devant eux pour trouver la réponse.

Une comédie romantique ancrée dans l’actualité.

Love Inside, écrit par Mélanie de Coster.

Si Love Inside se lit plutôt bien et assez rapidement, je n’ai pas été entièrement conquis par le tout. Finalement, je crois que ce qui m’a surtout dérangé se résumé autour d’une seule chose : c’était très court. J’ai trouvé que les personnages manquaient de profondeur, on ne connaissait pas réellement leurs pensées, leurs ressentis sur les situations dans lesquels ils se trouvent alors qu’on avait la chance d’avoir deux points de vue différents. Parfois, j’avais aussi cette impression que leurs réactions manquaient un peu de naturel. J’ai souvent levé les yeux au ciel, je n’ai pas toujours bien compris où ils voulaient en venir. J’ai eu du mal à m’attacher à eux. 

Aussi lié à la longueur du roman, les actions se succédaient très vite et il y en avait vraiment beaucoup, comme si l’autrice tenait absolument à ce que l’on ne s’ennuie pas. Mais du coup je me perdais un peu dans ce qu’il se passait et encore une fois, je n’assistais pas vraiment aux réactions des personnages, il m’a vraiment manqué plus de descriptions à ce niveau-là. Et finalement, ce manque de descriptions et d’informations c’est ce qui m’a empêché de me sentir proche des personnages, puisque je ne les comprenais pas toujours et je ne parvenais pas à saisir l’entièreté de leur caractère. 

Au-delà de ça, l’écriture de Mélanie de Coster est simple, plutôt douce et le roman se lit vite. J’étais assez curieux de découvrir un roman utilisant le contexte actuel, bien qu’un peu sceptique. Pour le roman, c’est un peu tiré à l’extrême, et l’idée est intéressante mais là encore, on est, je trouve, passé trop vite sur certains points qui auraient pu être marrants, et ajouter quelque chose à l’histoire.

J’ai trouvé qu’on perdait vite la notion de “comédie” dont parle l’autrice dans son résumé puisque finalement, je n’ai pas véritablement apprécié le personnage de Mia et les moments qui auraient pu être plutôt drôles ont été vite oubliés. Le tout manquait un peu de cohérence à mon sens, on enchaînait les actions et les personnages avaient quelque chose qui ne me plaisaient pas et je n’ai pas réussi à me mettre dedans.

Senneth est certainement le personnage que j’ai préféré, dans le sens où il m’a paru être le plus logique dans ses réactions et son comportement de façon générale. Même s’il manquait peut-être de profondeur, il me semble qu’il est celui qui se différenciait le plus des autres. Par ailleurs, j’apprécie bien le personnage d’Othilie – qu’on ne voit quasiment pas mais qui sert de source de citations pour certains débuts de chapitre. Ce qui était marrant avec ça, finalement, c’est qu’avec seulement ces citations, on avait un personnage à part entière qui apportait quelque chose au roman et c’est devenu un rendez-vous récurrent, on a bien envie de découvrir sa prochaine sage parole. 

Si vous cherchez une romance courte pour cet été et qui réutilise le contexte actuel, alors vous avez votre prochaine lecture : Love Inside de Mélanie de Coster. Pour ma part, je suis resté sur ma faim mais ce roman saura peut-être vous toucher, vous.


Liens et informations utiles : 

Acheter Love Inside, disponible au prix de 13,50€. Pour soutenir l’autrice, n’hésitez pas à laisser vos commentaires sur amazon ou sur un site communautaire si le roman vous a plu. Vous pouvez aussi suivre l’autrice sur son site, ou ses réseaux sociaux : twitter, instagram.


Pour lire d’autres chroniques :

Chronique - Yencil le Stratège, de JM Dopffer Chronique - PS : si un jour tu me lis, de Léa Claran Chronique - For, de Clément Flahaut

 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *