Chroniques J'ai lu

J’ai lu #3 – PS : Si un jour tu me lis, Léa Claran

 

PS : Si un jour tu me lis, Léa ClaranLes soirées dans Paris, mes potes, mes amours, voilà à quoi ressemble ma vie en temps normal. Quand je me retrouve confinée dans mon studio minuscule, tous les moyens sont bons pour m’occuper (si j’exclus « parler à ma plante » ou « passer mes journées en apéro-live »). Et si j’en profitais pour remettre de l’ordre dans ma vie sentimentale ? (Elle frise le chaos. La faute à… eux tous.)

Je sais. Mater mon torride voisin d’en face, qui bronze en mini short rouge sur son balcon, ne va rien arranger. Et encore faudrait-il que ni Antoine ni Axel, ou encore Margaux ou le voisin (bref : personne) ne découvre ce journal…

PS1 : Si un jour tu me lis, sache que tu n’aurais jamais dû tomber sur ce texte.

PS2 : Pardonne-moi.

PS : Si un jour tu me lis, écrit par Léa Claran.

Aujourd’hui, je vous parle d’un nouveau roman qui a choisi le confinement comme sujet principal. Un roman un peu particulier, puisqu’il a d’abord été posté sur Instagram avant de devenir ce livre qu’il est aujourd’hui.

Suite à ma dernière lecture qui traitait du confinement elle aussi, j’avais un peu peur de ce dans quoi je me lançais au moment d’ouvrir. Mais dès les premières lignes, je me suis attachée à l’écriture de l’autrice. Il y a quelque chose de particulier dans cette plume. C’était à la fois simple, mais en même temps très doux, touchant et d’une excellente fluidité. Je me suis vite pris au jeu de découvrir la vie de notre personnage.

L’histoire, on ne va pas se mentir, à un côté un peu basique. C’est un journal de confinement comme on peut en tenir et le personnage partage alors ses pensées, ses journées avec nous. On a effectivement un certain nombre de clichés (et le premier étant le voisin sexy). Mais les clichés ne sont pas toujours un défaut tant qu’on sait les réutiliser et c’était pour le coup assez bien fait.

Ce n’est, pour moi, pas l’histoire du siècle mais on obtient quelque chose de très plaisant à lire et j’ai vraiment passé un super moment de lecture. C’était tout en légèreté, c’était mignon et c’est vraiment quelque chose qui fait plaisir à lire. Quand on referme le roman, on le fait avec le sourire et le sentiment d’avoir réellement passé un bon moment.

Au niveau des personnages, il y aura bien peu de choses à dire, puisque la narratrice est confinée dans son « 20m2 de solitude », seule. Mais elle est un personnage que j’ai trouvé agréable à suivre et intéressante, avec ses petites histoires et une personnalité bien à elle.

En ce qui concerne les autres personnages, sa meilleure amie ou bien le voisin sexy qu’on voit assez peu, ils ont été bien traités pour des personnages « éclairs ». Ce qui est assez drôle c’est cette faculté que l’autrice a de nous faire connaître des personnages (comme Antoine, entre autres) qu’on ne voit presque jamais et qui font pourtant partie intégrante de cette histoire. Ce n’est pas simple, et c’est pour le coup vraiment bien fait.

Si vous cherchez un court roman, feel-good, eh bien il est juste-là. Je conseille absolument ! Il fait partie de ces lectures qui font du bien et il saura vous tirer quelques sourires, sans aucun doute.


Liens et informations utiles :

Acheter le roman, disponible au prix de 10,99€. Pour soutenir l’autrice, n’hésitez pas à laisser vos commentaires sur amazon ou sur un site communautaire si le roman vous a plu. Vous pouvez aussi suivre l’autrice sur Twitter et Instagram.


Pour lire d’autres chroniques :

Chronique - Yencil de le Stratège, de JM Dopffer Chronique - Love Inside, de Mélanie de Coster Chronique - For, de Clément Flahaut

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *