Chroniques J'ai lu

J’ai lu #13 : 13 Tombeaux, Virginie Dubois

13 Tombeaux

13 tombeaux, écrit par Virginie Dubois

Tout meurt. Les illusions, la jeunesse, l’innocence, la gloire, les sentiments, la raison, la tristesse, les gens. Et à trop s’attacher à ce qui a une fin, on finit par oublier ce qui a un sens. J’ai voulu parler de ce qui se termine pour évoquer ce qui commence, sans cesse, parfois dans la douleur, dans le rire aussi.

Mes 13 nouvelles racontent ces mouvements et commencent ainsi : ” Mes histoires naissent toujours avec un presque rien. Deux cellules qui s’entrechoquent et se meurent. Avortements à répétition qui explosent dans l’instant de ce qui aurait pu être.”

À travers des drames, une fusillade, un conte, des histoires d’amour, une enquête, une dystopie ou encore une pièce de théâtre, elles racontent des rires, des larmes et des souvenirs que j’ai récoltés au gré de mes voyages et de mon imagination.

Elles parlent de la vie, de la mienne et de celle des autres, de celle que l’on aurait voulu, et de celle que l’on regrette.


Aujourd’hui on parle d’un (tout) petit recueil de nouvelles de Virginie Dubois, une autrice que je ne connaissais pas du tout. J’ai découvert son recueil sur la Librairie Jeunes Pousses, qui, d’ailleurs, continue de livrer pendant le confinement et qui est une très belle solution pour soutenir les auto-édités, alors n’hésitez pas. ♡

De façon générale, j’ai tout de suite été séduit par la plume de Virginie Dubois. Je l’ai trouvée très poétique et très juste. Ce que j’ai énormément apprécié, c’était cette faculté pour l’autrice de modifier son style en fonction du ton qu’elle voulait donner à chaque nouvelle. Ça peut être déstabilisant, mais je trouve personnellement que ça démontre un certain talent. Chaque nouvelle est ainsi différente dans son histoire, dans ses personnages, mais aussi dans son style et son ton et c’était très agréable à lire.

Il n’y a qu’une seule nouvelle que j’ai un peu moins aimé que les autres, Vaya con dios, mais sinon, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Je ne me suis pas ennuyé une seconde et c’était un vrai plaisir de me replonger dans une nouvelle à chaque fois. Les thèmes abordés sont assez forts et l’autrice fait preuve de beaucoup de justesse dans sa façon d’écrire.

Je crois que ma préférée, c’est Tant qu’il y aura des bancs. Très originale, et étonnement, très belle. L’idée est rigolote, et les émotions sont si bien écrites qu’on finit par s’attacher… à un banc ! J’ai beaucoup aimé cette idée.

Mais il y en a d’autres qui m’ont beaucoup plu, notamment A l’ombre d’un réverbère, qui est très puissante, à mon sens. Elle nous plonge bien dans l’ambiance de ce recueil, finalement. E fait partie de mes préférées aussi pour la beauté de cette petite histoire, un peu plus douce que les autres. Et puis il y a aussi 13 tombeaux, qui est tout à fait percutante, qui raconte une histoire sombre mais à laquelle on ne se soustrait pas.

Conclusion : lisez-le. J’ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture et j’espère pouvoir découvrir très bientôt de nouveaux titres de l’autrice.


Liens et informations utiles : 

Acheter le recueil sur la Librairie Jeunes Pousses disponible au prix de 5,99€ (en version papier, oui !). Si vous avez lu et aimé le recueil, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur amazon afin de soutenir l’auteur.


Pour lire d’autres chroniques :
History is all you left me  comme la caresse indécente d'une plume chronique à quoi rêvent les étoiles 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *