Chroniques J'ai lu

J’ai lu #15 – La Guerre des Oubliés, Yann Jacob

la guerre des oubliés

La guerre des oubliés, par Yann Jacob

La mort vous change une personne. En cela, Nival n’est guère différent des autres. Cependant, là où, arrivés dans le monde des morts, les autres ressentent la paix et la quiétude, il fut envahi d’une haine profonde, lancinante. Ces ulméniens paieront pour ce qu’ils lui ont fait. Malheureusement, étant le seul représentant de cette espèce inconnue au paradis, les dieux lui confient la mission de protéger ceux-là mêmes qui lui ont ôté la vie. Un relent de magie noire grandit dans le monde des vivants, et les ulméniens en seront les premières victimes.

Albéus Montlointain, Premier Inventeur du roi Amien Héliantheazuré, est un homme très curieux. Seul, il part de temps à autre pour découvrir le monde sur le dos de Jolie Rose, sa mule. Les curiosités locales, les idées folles, sont parfois des sources d’inspiration pour ses expériences. Du moins est-ce en partie la raison de ses voyages. En réalité, il se nourrit des contes et légendes racontés par le peuple de Terre-Aimante. Une fée cachée dans les feuilles, une sorcière dévoreuse de cœurs, voilà ce qui fait vibrer le vieil Albéus. Ainsi, envoyé par son roi dans les montagnes pour étudier d’étranges grottes, il va en profiter pour enquêter sur ce qui, selon lui, dirige réellement le monde : la magie !


Aujourd’hui, chronique d’un roman fantasy ! On est pas loin du coup de cœur… La première fois que j’ai commencé ce roman, j’ai eu beaucoup de mal à me mettre dedans. Je l’ai reposé et j’ai commencé autre chose. J’ai retenté… et j’ai été happé. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé pendant mon premier essai, toujours est-il qu’à la fin de ma lecture, j’en suis ressorti conquis.

Le début est assez flou et c’est peut-être ce qui a d’abord fait que je ne me suis pas senti emporté de prime abord. On tâtonne un peu ce monde qui nous est étranger, des personnages qui se dévoilent mais qui s’entourent d’un petit voile de mystère et c’est une belle réussite pour l’auteur : on a vraiment une petite impression de brouillard qui se dissipe au fur et à mesure de la lecture du roman.

Une fois que j’étais complètement dedans, c’est là que j’ai vraiment pu apprécier le style de l’auteur. Dans un roman comme celui-ci, qui est quand même assez dense dans son intrigue et ses personnages, le style d’écriture est déterminant pour moi : si je ne suis pas emporté par la plume, je ne parviendrais pas à suivre correctement. Mais l’auteur use d’une belle plume, fluide et les informations nous parviennent facilement. J’ai cependant trouvé qu’il y avait quelques longueurs, beaucoup de descriptions, mais ça fait évidemment partie de ce style particulier.

L’intrigue et les personnages sont assez prenant. Au départ, j’ai trouvé assez compliqué de déterminer qui serait le personnage principal (ce brouillard, justement, qui plane un peu, qui nous pousse à nous poser des questions) mais en fermant le roman on réalise que ce n’est pas un défaut en soi, au contraire, je trouve que c’est même plutôt habile. On se retrouve finalement avec le personnage qu’on va suivre ensuite sur toute son aventure qui est attachant à sa façon, dirons-nous.

L’intrigue, quant à elle, est très intéressante. J’ai encore pas mal de questions, mais on est sur un premier tome donc j’imagine que c’est tout à fait normal. Le rythme est prenant – tantôt calme, tantôt mouvementé – et rend le tout vraiment agréable à suivre. Malgré les petites longueurs dont je parlais plus haut, on ne s’ennuie pas vraiment durant cette lecture : il se passe toujours quelque chose, il y a pas mal de surprises.

Si vous aimez la fantasy et les personnages principaux atypiques, vous avez, je crois, votre prochaine lecture !


Liens et informations utiles : 

Acheter le roman. Si vous avez lu et aimé le recueil, n’hésitez pas à laisser un commentaire afin de soutenir l’auteur.


Pour lire d’autres chroniques :
il faut parfois déplier les étoiles 13 tombeaux chronique History is all you left me   

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *